Terreaux – Engrais

terreau bruyère
terreau_2

Les terreaux :

 

Le terreau est un substrat de culture, qui comprend généralement des engrais.

C’est un mélange de terre végétale et de produits de décomposition (débris végétaux, feuilles…), auquel peuvent être ajoutés toutes sortes d’autres éléments à des fins spécifiques, par exemple :

  • Du sable : pour améliorer le drainage.
  • De L’argile : pour retenir l’eau.
  • Des écorces compostées : pour aérer davantage le sol.

Il existe en jardinerie un grand nombre de types de terreaux différents, à choisir à la fois en fonction des cultures envisagées et de la nature de votre sol si le terreau est utilisé pour des cultures en pleine terre.

Voici quelques exemples de terreaux courants :

  • Terreau universel : théoriquement pour tous usages.
  • Terreau de feuilles : c’est un terreau universel de très bonne qualité, issu de la décomposition de feuilles mortes. Il convient à tous les usages.
  • Terreau horticole : pour la culture des fleurs et arbustes fleuris.
  • Terreau Semis & Bouturage : terreau particulièrement léger, contenant de la lave et de la perlite. La terre de jardin, même bonne, est souvent trop dense pour la réussite des semis.
  • Terreau pour plantes en pot : terreau de bonne qualité, souple, perméable, qui ne se tasse pas, enrichi en engrais.
  • Terreau pour gazon : terreau fin et léger à utiliser pour regarnir par terreautage les zones abîmées.
  • Terreau Potager & plantes aromatique : terreau riche en matières organiques, avec des algues marines et de la poudre de lave en quantités adaptées à la culture des légumes.
  • Terreau pour orchidées : terreau très aéré, dont la composition inclut souvent des écorces.
  • Terreau Plantes d’orangerie : terreau riche en argile, pour une bonne régulation de l’eau. Convient pour les agrumes et les plantes méditerranéenne.

Nous pouvons distinguer deux grands types de terreaux dans ces derniers :

Les terreaux potagers et les terreaux ornementaux.

Les engrais :

 

Les produits fertilisants ont deux origines possibles : organique ou chimique. Les engrais organiques correspondent à une matière naturelle issue du vivant : ils sont très variés. Les déchets animaux ou végétaux fournissent toute une palette d’engrais organiques. Ils doivent se décomposer dans la terre pour servir aux plantes, même si parfois cette décomposition est rapide. Certains engrais organiques se présentent sous forme liquide et se décomposent en quelques jours seulement. D’autre demandent plusieurs mois avant d’agir : on les appelle les engrais de fond, car ils libèrent leur nourriture lentement mais longtemps.

Les engrais organiques sont utilisables en agriculture biologique. Cependant, ils sont rarement bio. Pour cela, il faudrait prouver que les constituants de l’engrais ont eux-mêmes été produits selon les méthodes de l’agriculture biologique. La plupart du temps, parler d’engrais biologique est abusif, sauf si celui-ci porte clairement la mention “AB”.

On parle parfois aussi d’engrais naturel, ce qui peut prêter à confusion. Les vrais engrais naturels, comme les nitrates du Chili ou le lithothamne, sont extraits dans des mines spéciales. Il s’agit de matières non renouvelables et donc non durables.

Les engrais chimiques sont fabriqués à partir de composants simples et d’énergie. Ils ont la même action sur les plantes que les autres engrais, à ceci près qu’ils agissent souvent plus vite, puisqu’ils n’ont pas besoin de se décomposer.

Engrais légume et fruits
Blaukorn_Classic

Analyse du sol

Analyse de sol

Pourquoi faire une analyse de sol :

On réalise une analyse de sol pour plusieurs raisons, les principales sont :

  • Objectiver les réserves nutritives du sol.
  • Mesurer les pH du sol (c’est à dire l’acidité ou la basicité de votre sol)

En cas de soucis on peut aussi faire une analyse plus poussée en laboratoire:
Analyser les différents éléments majeurs N:Azote P:Phosphore K:Potassium.
Analyser certains éléments mineurs pour déceler des carences (Mg, Mo, Se,…)

A quel moment  procéder :

Au printemps ou lors de l’aménagement d’un nouveau gazon ou d’un jardin, la structure et l’état nutritif du sol peuvent sans problème être améliorés ou rétablis. Pour un résultat optimal, il est recommandé de d’abord effectuer une analyse du sol. Celle-ci vous informera sur quelques paramètres importants : les éléments nutritifs majeurs, les oligo-éléments, le pH et le taux de matière organique. Ces données permettront de formuler un avis correct pour une plantation réussie. Mesurer, c’est savoir!

  • Pour connaître la quantité d’éléments nutritifs présents dans le sol.
  • Conseil de fertilisation spécifique pour les plantes
  • Pour une fertilisation adaptée aux besoins des plantes, tant au niveau du choix des produits que de la dose à appliquer
  • Également recommandée en cas de problèmes de croissance soudains
  • Pour une approche professionnelle et ciblée!

Comment prendre un échantillon de sol?

Prenez des échantillons bien répartis sur la parcelle (en zigzag ou en diagonale). Prenez au moins 15 échantillons pour chaque parcelle.

  • Pour les gazons, plantes ornementales et arbustes, un échantillon jusqu’à 10 cm de profondeur est suffisant. Pour les arbres, la profondeur est fonction du type et de l’âge
  • Prenez l’échantillon entre les plantes ou sur le terrain de plantation
  • Déposez tous les échantillons de sol dans un seau et mélangez bien
  • Prenez en 500 g. et apportez le au magasin avec votre non, prénom, adresse mail et numéro de téléphone
  • Vous recevrez un conseil de fertilisation de votre conseiller.

Deux types d’analyses :

Parcelle
Prise de terre
  • Analyse de base (conductivité + pH ) : 5,95 € délais 1 semaine (de suite lors des portes ouvertes)
  • Analyse labo Texture du sol, pH, Azote, Phosphore, Potasse, Ca, Mg, Na, Humus, : 24,95 € (compter 4 semaines de délais).